Mesure empoussièrement plomb après chantier

La méthodologie des mesures d’empoussièrement de plomb qui doivent être réalisées après un chantier de retrait de peintures ou revêtements en plomb suit les indications de l’arrêté du 12 mai 2009, qui traite de la vérification de tout chantier de travaux au sein duquel le plomb était présent.

Ayant pour objectif l’éradication de plomb, le chantier concerné doit donc à son terme ne plus présenter de risque d’exposition au regard de ce métal toxique, absence de risque qui doit être contrôlée par une mesure d’empoussièrement réalisée une heure au moins après le nettoyage minutieux des surfaces.

La mesure d’empoussièrement plomb après chantier se caractérise par l’utilisation recto-verso d’une lingette, passée deux fois, d’abord dans un sens puis dans un autre perpendiculaire au premier, sur une surface délimitée de 10 cm²et ce, à chaque point de contrôle préalablement défini.

Afin de ne provoquer aucune contamination, la lingette est placée dans un flacon hermétiquement fermé et dûment identifié, notamment pour savoir à quel emplacement le prélèvement a été effectué.

Réalisée selon un dosage prescrit par la norme NF X46-032, relative à la méthodologie propre à la mesure du plomb dans les poussières au sol, la mesure d’empoussièrement plomb après chantier doit alerter dès qu’elle franchit le seuil réglementaire de 1 000 ?g/m² et dans ce cas précis, conduit à la réalisation de nouvelles actions correctives jusqu’à ce qu’une valeur conforme à la réglementation puisse être rétablie.  

Amiante avant travaux Nice Pollution des sols Nice Amiante avant travaux Nîmes Pollution des sols Nîmes

Liens utiles