Amiante : Mesure d’empoussièrement

Une mesure d’empoussièrement est une expertise qui, au regard de l’amiante, possède de sérieux atouts pour déterminer avec une extrême précision la quantité de fibres d’amiante contenues dans un litre d’air, critère important pour évaluer la dangerosité de toute présence potentielle d’amiante dans l’air ambiant.

A la suite d’un état d’amiante par exemple, une mesure d’empoussièrement à réaliser dans les trois mois qui suivent l’intervention, permet en cas de suspicion, d’ôter tout doute quant à la présence critique de fibres d’amiante ou au contraire d’alerter efficacement pour permettre de mettre en œuvre d’autres interventions supplémentaires, voire des actions correctives dans les meilleurs délais.

Les mesures d’empoussièrement sont également très utiles au cours d’un repérage amiante avant travaux et obligatoires après un chantier de désamiantage ou de confinement, pour s’assurer que les locaux peuvent être restitués en toute sécurité.

Elles interviennent aussi au cours de tout chantier de travaux au sein duquel des MPCA ont été identifiés, afin de connaître la quantité de fibres d’amiante éventuellement présentes au sein des postes de travail,pour veiller à ce qu’elles ne dépassent pas la VLEP fixée par le Code du travail, soit le seuil réglementaire de 10 fibres par litre d’air sur une moyenne de 8 heures.

Dans le même contexte, elles permettent aussi d’évaluer le taux d’émission de fibres d’amiante dans l’environnement du chantier.

Avec de tels objectifs et une telle omniprésence au cours des repérages amiante dans les bâtiments, les mesures d’empoussièrement amiante se positionnent comme un contrôle essentiel au sein du dispositif gouvernemental de lutte contre la présence d’amiante sur le territoire national.  

Amiante avant travaux Nice Pollution des sols Nice Amiante avant travaux Nîmes Pollution des sols Nîmes

Liens utiles