Amiante et HAP des enrobés routiers

Par la circulaire du 15 mai 2013 émise par le ministère de l’Ecologie, le repérage amiante et HAP des enrobés routiers est devenu obligatoire, afin de faire disparaître l’amiante et les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) au fur et à mesure des chantiers réalisés au sein des voiries.

En effet, ces deux polluants cancérigènes ont fait partie intégrante des composants des enrobés bitumineux jusqu'au milieu des années 90 et parfois même après, en raison de la réutilisation d’enrobés d’amiante recyclés et ce, même jusqu’après l’an 2000.

Expertise qui s’avère donc fort utile en matière de prévention des risques liés à l’amiante, un repérage amiante et HAP des enrobés routiers comporte une méthodologie complète et précise, qui aborde la problématique en profondeur.

L’opérateur dûment formé et certifié qui l’accomplit se voit attribuer plusieurs missions dont celle de réaliser une analyse historique documentaire concernant la zone du futur chantier, une investigation visuelle, la réalisation de carottages bitumineux pour analyse en laboratoire et la rédaction d’un rapport exhaustif constitué de nombreuses préconisations, comme d’une première ébauche d’un plan de gestion des déchets.

Par la richesse de son contenu, un repérage amiante et HAP des enrobés routiers est une expertise désormais incontournable, qui contribue efficacement à l’éradication de polluants dont les conséquences néfastes sur la santé comme sur l’environnement sont indéniables.   

Amiante avant travaux Nice Pollution des sols Nice Amiante avant travaux Nîmes Pollution des sols Nîmes

Liens utiles